Passer au contenu

/ Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques

Je donne

Rechercher

Experts en : Europe

DEMAY-DEGOUSTINE, Marie-Odile

Doctorante

Mes recherches ont pour objectif d’analyser et de comprendre comment le média de la télévision s’est emparé de la question de l’histoire de l’art à travers l’analyse de séries plébiscitées par leur auditoire de masse. Envisagées dans une perspective historique, certaines séries jalons dans l’histoire de la télévision et de l’art ont participé à la construction et la diffusion à échelle nationale et puis internationale de discours, souvent formels et parfois critiques, d’histoire de l’art. Je porte donc un regard historique sur la production télévisuelle sur l’art de pays développés de l’Amérique du Nord et de l’Europe occidentale, notamment aux États-Unis, en France et en Grande-Bretagne, au moment de l’émergence et de l’institutionnalisation du média de la télévision, soit entre les années 1945 et 1970, pour ensuite en voir les résonances dans des séries subséquentes et contemporaines.

Dans un autre ordre d’idée, mon parcours professionnel m’a amenée à travailler avec des producteurs et réalisateurs de retransmissions de spectacles des arts de la scène en salles de cinéma, notamment au Metropolitan Opera, à la chaîne ARTE et la BBC. J’ai donc développé une expertise académique sur le sujet du hors-film et de la télévision projetée, plus précisément à propos de la confrontation historique entre le cinéma et la télévision des premiers temps, et des enjeux technique, créatif et théorique du phénomène numérique qui a pris naissance avec les premières captations et retransmissions du Met Live in HD en 2006.

Il faut donc souligner l’apport particulier de mon expérience professionnelle dans la production et la distribution internationale de programmes d’art dans mes recherches académiques. Entre 2005 et 2018, j’ai vécu le passage de l’analogique au numérique; l’arrivée du hors-film; l’essor fulgurant du web et les profonds bouleversements que cela a engendré dans toute une l’industrie; la dématérialisation de la musique puis des contenus audio-visuels; le passage du VHS au DVD au VSD. Si mes recherches actuelles se concentrent sur la série télévisuelle sur l’art et le hors-film, ces expériences augmentent mon profil académique d’une vision pratique de la représentation historique et contemporaine de l’art dans les médias.

Lire plus…

Profil complet

DENIS, Beatrice

Doctorante

Doctorante en histoire de l'art, thèse sous la direction d'Ersy Contogouris.

Mes recherches portent sur la représentation de la guerre aux dix-huitième et dix-neuvième siècles, me spécialisant autour de la période napoléonienne. Je m'intéresse aussi à la mise en images d'événements historiques, du 17e au 20e siècle, ainsi qu'aux théories concernant la peinture d'histoire et la relation entre texte et image.

Lire plus…

Profil complet

Papacostidis, Anna

PAPACOSTIDIS, Anna

Doctorante

Mon mémoire Peindre la science. Caravage et le milieu savant de Rome, complété en 2017, porte sur les rapports interdisciplinaires entre l'art et la science dans la Rome du Caravage (1571-1610), un peintre ténébriste italien qui détenait des rapports importants avec la communauté savante. Cet interêt pour les liens entre l'art et la science est au coeur de mon projet de recherche doctoral, dirigé par Denis Ribouillault. Je m'intéresse principalement aux portraits des astronomes de l'Antiquité gréco-romaine peints en Europe au 17ème siècle. En établissant des parallèles entre ces oeuvres et la personnification traditionnelle de l'astronomie, la Muse Uranie, mon projet poursuit un double objectif: d’une part, celui de comprendre comment les portraits sont représentatifs des diverses théories et pensées scientifiques qui ont caractérisé les périodes à l’étude, lorsque la science se « modernise ». D’autre part, celui d’examiner les différentes façons dont ces œuvres sont exemplaires de cette tentative de concilier l’astronomie ancienne à la foi chrétienne. Ma problématique est fondée sur l’importance de la contemplation divine dans l’obtention du salut, selon les écrits bibliques. 

Lire plus…

Profil complet

Ribouillault, Denis

RIBOUILLAULT, Denis

Professeur titulaire

Mon domaine de spécialisation est l'histoire de l'art de la Renaissance et du Baroque en Europe, en particulier en Italie. Je m'intéresse notamment à l'histoire des jardins et du paysage ainsi qu'à l'iconographie urbaine en adoptant une approche élargie nourrie par l'anthropologie, l'histoire culturelle et sociale et l'intermédialité. J'ai publié plusieurs ouvrages sur les villas et les jardins de Rome au XVIe siècle, sur le paysage et le sacré dans l'Europe des XVIe et XVIIe siècles ou encore sur les liens entre peinture et jardin de l'antiquité à nos jours. Je travaille actuellement sur plusieurs monographies. L'une porte sur les rapports entre art et science dans les jardins (Jardins célestes: astronomie et cosmologie dans les jardins européens, XVe-XVIIe s.). Une autre s'intéresse à la figure du dessinateur dans le paysage et tente de reconsidérer le rapport entre corps et paysage avant l'avènement du romantisme. Depuis plusieurs années, je me penche également sur une figure historique totalement oubliée des historiens, un chanoine vénitien, diplomate et amateur de dessin qui réalisa des vues de villes italiennes pour les plus grands princes de son époque. Avec une équipe de l'université de Montréal, nous préparons une édition numérique d'une oeuvre assez extraordinaire de ce personnage du nom de Girolamo Righettino. Ce projet est aussi l'occasion de réfléchir et de créer des outils numériques spécifiquement adaptés à l'histoire de l'art.

Dans mes articles, je cherche toujours à mettre en lumière des aspects meconnus d'oeuvres, de lieux ou de thèmes. Récemment, j'ai travaillé sur la fortune poétique du nymphée de la villa Giulia de Rome, qui fut célébrée par les meilleurs poètes néo-latins de leur temps; ou encore sur les merveilleux escaliers de la célèbre Villa Médicis de Pratolino près de Florence qui fonctionnaient à la fois comme des fontaines et des cadrans solaires et qui renvoient à des conceptions philosophiques (Platon) et scientifiques (Aristote) précises. Je m'intéresse aussi aux images doubles et à l'anthropomorphisme dans l'art, une thématique qui invite à reconsidérer la manière dont on regarde les oeuvres d'art.

--------------------

My area of specialization is the history of Renaissance and Baroque art in Europe, particularly in Italy. I am especially interested in the history of gardens and landscape as well as urban iconography with a broad approach nourished by anthropology, cultural and social history and intermediality. I have published several books on the villas and gardens of Rome in the 16th century, on landscape and the sacred in 16th and 17th century Europe, and on the links between painting and gardens from antiquity to the present day. I am currently working on several monographs. One is on the relationship between art and science in gardens (Celestial Gardens: Astronomy and Cosmology in European Gardens, 15th-17th c.). Another is interested in the figure of the draughtsman in the landscape and attempts to reconsider the relationship between body and landscape before the advent of Romanticism. For several years now, I have also been looking at a historical figure totally forgotten by historians, a Venetian canon, diplomat and drawing enthusiast who produced views of Italian cities for the greatest princes of his time. With a team from the University of Montreal, we are preparing a digital edition of a rather extraordinary work by this character named Girolamo Righettino. This project is also an opportunity to reflect and create digital tools specifically adapted to art history.

In my articles, I always try to bring to light unknown aspects of works, places or themes. Recently, I have worked on the poetic fortune of the nymphaeum at the Villa Giulia in Rome, which was celebrated by the best neo-Latin poets of their time; or on the marvellous staircases of the famous Villa Medici in Pratolino near Florence, which functioned both as fountains and sundials and which refer to precise philosophical (Plato) and scientific (Aristotle) conceptions. I am also interested in double images and anthropomorphism in art, a theme that invites us to reconsider the way we look at works of art.

Lire plus…

Profil complet