Passer au contenu

/ Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques

Rechercher

Elsa Guyot

Doctorat en histoire de l'art

J’ai choisi d’axer les recherches de ma thèse sur les différents enjeux d’ordre identitaire, politique, esthétique et économique qu’entrainent les mises en expositions muséales des objets médiévaux au Québec.

Rattachée au Centre d’études médiévales de Montpellier (CEMM), je réalise ma thèse en cotutelle avec l’Université Paul-Valéry de Montpellier et l’Université de Montréal, encadrée par Géraldine Mallet (historienne de l’art médiéval) et Christine Bernier (historienne de l’art spécialisée en études muséales). Titulaire d’un Master 2 en histoire de l’art médiéval, j’ai effectué, durant ma première année de maîtrise, un séjour d’études à l’Université de Montréal qui a été décisif sur plusieurs points. D’une part, j’ai rencontré Christine Bernier, qui est aujourd’hui ma codirectrice de thèse et, avec elle, j’ai découvert la muséologie et l’importance de cette discipline dans l’histoire de l’art. D’autre part, j’ai eu l’occasion de collaborer avec le Musée des beaux-arts de Montréal dans le cadre de recherches sur la collection d’art médiéval.

J’ai alors commencé à porter un intérêt de plus en plus vif à l’histoire du collectionnement des objets datant du Moyen Âge au Québec ainsi qu’à la muséologie développée par les musées pour présenter ce type d’objets bien particuliers. J’ai choisi d’axer les recherches de ma thèse sur les différents enjeux d’ordre identitaire, politique, esthétique et économique qu’entraînent les mises en exposition muséales des objets médiévaux au Québec. Je m’intéresse plus largement aux différents rapports que la société occidentale entretient avec le passé, et notamment le passé médiéval, et je cherche à comprendre le rôle des musées d’art et de société dans les processus de diffusion, de représentation et de réception du patrimoine médiéval auprès des publics.

En 2013, j’ai organisé, avec le soutien de l’école doctorale 58 de l’Université de Montpellier et du CEMM, un colloque intitulé : Usages politiques et identitaires du passé dans les expositions muséales. Parallèlement à mes activités de recherches, j’ai eu la chance de travailler dans des institutions muséales (Centre d’exposition de l’Université de Montréal, Musée municipal de Gannat) et d’enseigner l’histoire de l’art en lycée et à l’université. 


Bibliographie

« La Tapisserie de Bayeux : une image du passé pour parler du présent », Dire, vol. 24, n° 1, hiver 2015, p. 8-13.

« Les représentations du Moyen Âge au Québec : le rôle de l’espace muséal », Actes du 7ème colloque de l’Association des Jeunes Chercheurs Européens en Études Québécoises (A.J.C.E.E.Q.), Université Humboldt de Berlin les 10 et 11 octobre 2013, Le Québec recto/verso, Publif@rum, n° 21, 2014, p. 1-13. En ligne.

« Compte rendu de l'exposition Medievalist Visions à la Maughan Library », dans la section « Articles en ligne » du site de l’association Modernités Médiévales, 2014. En ligne.

« Le prieuré Saint-Michel-de-Grandmont », Arts Sacrés, hors série n° 4 : « Abbayes romanes en Languedoc », juillet 2013, p. 70-71.

« Étude iconographique de l’épisode biblique "Bethsabée au bain" dans les livres d’heures des XVe et XVIe siècles », Reti Medievali Rivista, Firenze University Press, 14, 1, 2013, p. 263-287. En ligne.