Passer au contenu

/ Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques

Rechercher

Suzanne Beth

Doctorat en études cinématographiques

Ma thèse de doctorat, intitulée « Destruction, puissance et limites du cinéma dans la pratique cinématographique d'Ozu Yasujirô », s'intéresse au travail d'Ozu du point de vue de la pratique, c'est-à-dire des enjeux éthiques soulevés par le rapport de ses films à la technique cinématographique. 

Mon doctorat en études cinématographiques porte sur les films du réalisateur japonais Ozu Yasujirô. Cette recherche fait suite à une maîtrise en géographie culturelle, au cours de laquelle je me suis intéressée aux enjeux des études interculturelles dans un contexte postcolonial. Celle-ci m'a amenée à constater les limites du concept de représentation et m'a amenée à m'intéresser au cinéma, en y concevant une voie pour penser autrement le rapport au savoir aussi bien qu'aux images.

Ma thèse de doctorat, intitulée Destruction, puissance et limites du cinéma dans la pratique cinématographique d'Ozu Yasujirô, porte sur le travail d'Ozu du point de vue de la pratique, c'est-à-dire des enjeux éthiques soulevés par le rapport de ses films à la technique cinématographique. Celui-ci s'exprime essentiellement dans les termes d'une relation à la puissance du cinéma, la pratique d'Ozu se signalant par l'attention portée aux « limites du cinéma » (Hasumi Shigehiko).

Ma recherche s'appuie sur une approche philosophique du cinéma, telle qu'elle a pris de l'ampleur dans le dernier quart du 20e siècle et s'y rapporte comme à une « forme pensante » (Gilles Deleuze) capable d'énoncer une pensée du média cinématographique à même ses images. Son appareil conceptuel est principalement tiré des travaux de Giorgio Agamben, qui énoncent une pensée de l'action organisée par le concept de désœuvrement, c'est-à-dire qu'elle se rapporte à une zone d'indiscernabilité entre activité et passivité.

Bibliographie

« Le cinéma d’Ozu et les images animées comme tiers destructeur », Intermédialités, no 21, « Inclure (le tiers) / Including (the third term) », printemps 2013, en ligne.

« Bonjour d’Ozu, le régime médiatique de la télévision et les limites du cinéma », CiNéMAS, vol. 23, no1, « Cinélekta 7 – Recherches actuelles », automne 2012, p. 13-33, en ligne.

Conférence « Communauté et singularité chez Agamben : puissance, langage, forme-de-vie ». Prononcée dans le cadre du programme de doctorat en sémiologie « La sémiologie tardive. Penser-ensemble, la communauté ». UQAM (Montréal, 12 décembre 2014).

“Cinematographic Technique and Film Characters: Mobilization and Inoperativeness in Ozu Yasujirô's I Was Born, But... (1932),” International Conference “Except Asia: Agamben's Work in Transcultural Perspective” | National Taiwan Normal University (Taipei, 25-27 juin 2013)