PLU-6350 Séminaire de recherche-création en cinéma et arts visuels

- 13:32 - - Nouvelles

Été 2019 : du 3 au 7 juin et les 13-14 juin

Thème : la question du lieu par la marche ou ses substituts

Professeur : Emanuel Licha

Marcher, ou ce qui en tient lieu lorsque la condition du corps ne permet pas la marche, est une des actions humaines les plus fondamentales et les plus intemporelles. La marche ou ses substituts (m.o.s.s.) est une action qui sert évidemment à se déplacer, mais aussi à explorer, à protester et à créer. La m.o.s.s. est utilisée comme outil et comme méthode dans une variété de disciplines et d’activités, par des chercheur.e.s en sciences humaines et sociales, par des activistes, et par des artistes. Il y a en effet une longue histoire de l’utilisation de la m.o.s.s. en création, que ce soit comme sujet, inspiration, processus ou technique : en danse, en musique, en littérature, en architecture, en arts visuels ou en cinéma.

De manière paradoxale, à une époque où la mobilité de masse sur de longues distances s’accroît, notre connaissance intime des choses et des êtres tend à se sédentariser par le recours statique à l’informatique et aux moteurs de recherche. Ce séminaire en recherche-création offert sur un mode intensif permettra à des participant.e.s d’horizons académiques très divers d’explorer les différentes utilisations qui peuvent être faites de la m.o.s.s. pour l’exploration, l’analyse et la représentation de lieux donnés. La m.o.s.s. deviendra un outil pour aborder les objets et les gens qui définissent ces lieux, et pour la création d’un court projet audiovisuel de recherche-création.

Durant la semaine intensive du 3 au 7 juin, Emanuel Licha (artiste et cinéaste, professeur au département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques) fera des présentations d’exemples d’utilisation de la m.o.s.s. dans des processus créatifs. Les présentations et les discussions seront menées en parallèle de deux ateliers pratiques : le premier sera proposé par une chorégraphe qui initiera les participant.e.s à l’exploration de l’espace par le corps en marche ou ce qui la remplace ; le second le sera par un géographe dans une démarche de topographie par la m.o.s.s. Les réalisations des étudiant.e.s seront présentées au cours des deux journées des 13 et 14 juin et se déclineront sous des formes diverses adaptées aux propos et aux intérêts des participant.e.s : images fixes ou en mouvement, sons, textes, performances ou cartes géographiques.

Ce séminaire s’adresse tout autant à des étudiant.e.s dont les intérêts s’inscrivent déjà dans un parcours de recherche-création (danse, théâtre, musique, littérature, architecture, arts visuels ou cinéma) qu’à celles.ceux qui souhaitent s’initier à de nouvelles méthodes de recherche par la création : le séminaire s’enrichira en effet de la participation d’étudiant.e.s en géographie, psychologie, sociologie, anthropologie, médecine, aménagement, philosophie, etc. Le séminaire s’adaptera aux participant.e.s qui se déplacent autrement que par la marche.

Horaire : de 10h à 16h du 3 au 7 juin et les 13 et 14 juin 2019

Le nombre d’inscriptions est limité à 15 étudiant.e.s.

Pour toute question : emanuel.licha@umontreal.ca

 

 

 

 

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer