Nouveau Laboratoire CinéMédias

- 09:26 - - Nouvelles

Depuis cet automne, un tout nouveau laboratoire, le Laboratoire CinéMédias, offre l’un des environnements de recherche les plus dynamiques et novateurs de la discipline aux étudiants et chercheurs de l’Université de Montréal.

La création de ce laboratoire a été rendue possible grâce à l’obtention, par le professeur André Gaudreault, de la Chaire de recherche du Canada en études cinématographiques et médiatiques ainsi qu’à une subvention de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) avec ses partenaires du Gouvernement du Québec,  de l’Université de Montréal et de l’industrie.

La Chaire de recherche du Canada en études cinématographiques et médiatiques a pour mission d’interroger le rôle de l’innovation technologique dans le développement des formes et pratiques cinématographiques, en s’attardant aux deux extrémités du continuum historique : l’avènement du cinéma et son évolution numérique récente. Il s’agit de la première chaire de recherche du Canada de niveau 1 (dite senior) à être attribuée dans le domaine des études cinématographiques.

Le Laboratoire met à disposition des chercheurs et des étudiants des installations modernes, dotées d’un matériel performant, leur permettant d’analyser le rôle de l’innovation technologique dans le développement des pratiques médiatiques.

Le professeur Gaudreault explique que « l’appui de la FCI permet de créer une infrastructure qui contribuera à former des chercheurs d’avant-garde en études cinématographiques et du personnel qualifié dans les domaines de la production vidéo et du traitement documentaire ».

« Les activités menées par notre corps professoral en recherche et en enseignement en cinéma et en jeu vidéo sont d’un dynamisme indéniable. L’appui des organismes subventionnaires envers le travail du professeur Gaudreault vient confirmer la vitalité des projets qui y sont menés », affirme la doyenne par intérim de la Faculté des arts et des sciences, Tania Saba.

Le laboratoire comprend :

  • plus de 2500 ouvrages de référence portant sur le cinéma et les médias, plus de 15 000 documents d’archives et plusieurs centaines de documents audiovisuels;
  • du matériel de tournage et de montage permettant de réaliser des entrevues avec des praticiens du cinéma et des démonstrations d’appareils anciens, de manière à conserver une mémoire du patrimoine industriel et de l’expertise technique précédant l’arrivée du numérique;
  •  un numériseur professionnel, rapide et efficace, permettant aux étudiants et aux chercheurs de digitaliser avec précision une foule de documents en vue de recherches par reconnaissance de texte (OCR) dans tous les fichiers;
  • du matériel informatique à la fine pointe – ordinateurs performants, tablettes, téléviseurs, imprimantes, logiciels, etc.

Les étudiants ont déjà suivi une formation afin d’apprendre à utiliser un numériseur 3D portatif et à maîtriser les logiciels permettant d’effectuer, en postproduction, le traitement des images 3D.

De plus, une base de données d’envergure sera créée afin de réunir sous une même plateforme polyvalente, non seulement l’ensemble des résultats issus des travaux de la Chaire de recherche du Canada en études cinématographiques et médiatiques, mais aussi ceux issus des recherches menées par le partenariat international de recherche TECHNÈS et le Groupe de recherche sur l’avènement des institutions cinématographique et scénique (GRAFICS).

En savoir plus sur la Chaire

En savoir plus sur TECHNÈS

En savoir plus sur le GRAFICS

En savoir plus sur André Gaudreault

Partager :
  • Envoyer
  • Imprimer